Effet De La Mesure Des Concentrations De Lactate Dans Le Sang En Utilisant Différents Analyseurs De Lactate Automatisés Aux Seuils De Transition Du Lactate Dans Le Sang

Nous retranscrivons dans les lignes suivantes un résumé de l’article intitulé « Effet De La Mesure Des Concentrations De Lactate Dans Le Sang En Utilisant Différents Analyseurs De Lactate Automatisés Aux Seuils De Transition Du Lactate Dans Le Sang », dont le titre original est “Effect of measuring blood lactate concentrations using different automated lactate analysers on blood lactate transition thresholds”. Cet article a été écrit en anglais par JD Buckley, PC Bourdon y SM Woolford (2003)., et publié dans Journal of Science and Medicine in Sport 6 (4): 408-421.

« Cette étude a examiné l’effet de l’utilisation de trois analyseurs de lactate automatisés (AccusportTM, Lactate ProTM, YSI 1500 Sport) aux seuils de transition du lactate dans le sang (Blood Lactate Transition Thresholds, BLTT). Les concentrations de lactate dans le sang ont été mesurées à l’aide de trois analyseurs chez 17 rameurs  et 6 kayakistes durant un test d’effort progressif. Les seuils de transition de lactate dans le sang (BLTT) ont été les suivants :

  1. Adapter le seuil anaérobie (données antérieures à une augmentation de lactate ≤0,4 mmol.l-l)
  2. Seuil de lactate log-log (point d’augmentation du lactate quand la mesure du lactate entre en conflit avec la mesure de paramètres d’effort significatifs)
  3. Seuil anaérobie DMAX
  4. Seuil anaérobie ADAPT (méthode DMAX modifiée)
  5. Début d’accumulation de lactate dans le sang (OBLA, concentration de lactate dans le sang fixe de 4 mmol.l-l).

Les mesures de la concentration de lactate dans le sang ont été différentes suivant les analyseurs (p <0,0001), donnant lieu à différents BLTT entre analyseurs s’ils expriment la concentration de lactate dans le sang (p <0,0001) ou si le BLTT a été défini comme une concentration de lactate dans le sang fixe (ex. OBLA) (p <0,0001).

Quand la mesure a été exprimée comme une puissance ou rythme cardiaque en utilisant un BLTT basé sur les variations relatives dans la concentration de lactate (log-log, ADAPT et seuils DMAX), les valeurs entre analyseurs ont été similaires (p> 0,05), sauf pour l’AccusportTM dont les valeurs ont été plus élevées pour le seuil de lactate log-log (p<0,0001).

Les auteurs ont conclu que malgré l’obtention de concentrations de lactate significativement différentes, et à moins que l’AccusportTM ne soit utilisé pour déterminer le seuil de lactate log-log ou que les valeurs n’aient été exprimées comme une concentration de lactate dans le sang, l’utilisation de différents analyseurs a eu peu d’effet sur le BLTT. »

 

Cliquez ici pour télécharger l’article complet, écrit en anglais :
Effect of measuring blood lactate concentrations using different automated lactate analysers on blood lactate transition thresholds