La concentration de L-Lactate séquentielle chez les poulains nouveau-nés hospitalisés : une étude prospective multicentrique

Equine Veterinary Journal

Nous vous présentons ci-après le résumé de l’article intitulé “La concentration de L-Lactate séquentielle chez les poulains nouveau-nés hospitalisés : une étude prospective multicentrique”, écrit en anglais sous le titre “Sequential L-lactate concentration in hospitalised equine neonates: A prospective multicentre study”. Les auteurs sont A. Borchers, P. A. Wilkins, P. M. Marsh, J. E. Axon, J. Read, C. Castagnetti, L. Pantaleon, C. Clark, L. Qura’n, R. Belgrave, C. Schwarzwald, M. Levy, D. Bedenice, M. N. Saulez et R.C.Boston. L’article a été publié dans Equine Veterinary Journal, ISSN 0425-1644 DOI : 10.1111/evj.12165

 

« Raisons à l’origine de l’étude : Les évaluations séquentielles de concentrations de lactate dans le sang [LAC] ont une valeur pronostique pour la morbilité et la mortalité chez les patients humains et les poulains nouveau-nés en état critique, mais ces concentrations n’ont été évaluées de manière prospective dans aucune étude multicentrique à grande échelle de poulains nouveau-nés en état critique.

Objectifs : Évaluer de manière prospective la valeur pronostique de l’analyse séquentielle du lactate chez les poulains nouveau-nés en état critique et en risque de mortalité.

Conception de l’étude : Étude prospective observationnelle.

Méthodes : Treize universités et cliniques privées équines ont admis 643 poulains durant la saison du vêlage, avec une mesure du [LAC] à l’admission ([LAC]ADMIT), au bout de 24 h, ([LAC]24), 48 h ([LAC]48), 72 h ([LAC]72), 96 h([LAC]96) et 120 heures ([LAC]120) après l’admission.  Les variations du [LAC] dans le temps ([LAC]Δ) ont été calculées entre les points d’échantillonnage.

Résultats : Les valeurs de [LAC]ADMIT, [LAC]24 et [LAC]48 obtenues chez les poulains non survivants  ont été considérablement supérieures à celles des poulains survivants (P<0,001). Chez les poulains non survivants, la [LAC]Δ n’a pas diminué dans le temps, alors que les [LAC]Δ des survivants se sont révélées significativement positives entre [LAC]ADM-24 et tous les autres intervalles de temps (P<0,001). L’analyse de régression logistique a montré que les probabilités de survie pour chaque augmentation de [LAC] de 1 mmol/l  à tous les points ont diminué pour tous les poulains en état critique, indépendamment des principaux diagnostics finaux tels que les facteurs potentiels de confusion. Les poulains en état septique ont obtenu une valeur de [LAC] significativement supérieure à tous les points de temps par rapport aux poulains non septiques (P<0,001) et [LAC]Δ a été nettement plus positive (ce qui suggère une meilleure clairance du lactate dans le sang) uniquement en [LAC]ADM-24 et [LAC]72-96 (P<0,01), alors que chez les poulains en état septique, les [LAC]Δ ont été nettement positives entre [LAC]ADM-24 par rapport à tous les autres intervalles de temps (P<0,001).

Conclusions : La concentration de lactate dans le sang est un biomarqueur solide et indépendant utilisé pour prédire la mortalité des poulains en état critique. Le métabolisme du lactate est affecté chez les poulains non survivants et en état septique, et la [LAC]Δ peut être utilisée pour identifier les patients présentant un haut risque de mortalité. »

 

Cliquez ici pour télécharger l’article complet: Sequential L-lactate concentration in hospitalised equine neonates: A prospective multicentre study