Le lactate en soins intensifs vétérinaires: Physiopathologie et Gestion

home_cover

Nous vous présentons dans les prochaines lignes l’article intitulé “Le lactate en soins intensifs vétérinaires: Physiopathologie et Gestion ”, écrit en anglais sous le titre original “Lactate in Veterinary Critical Care: Pathophysiology and Management”. Cet article a été écrit par Daniel S. Pang et Søren Boyseny et publié dans le Journal of the American Animal Hospital Association 2007;43:270-279.

 

« Il a été démontré que la mesure du lactate dans le sang chez les humains est un outil utile pour le diagnostic, le suivi et le pronostic d’une gamme étendue de syndromes cliniques. Son utilisation chez les petits animaux est de plus en plus fréquente et plusieurs études réalisées mettent en évidence son utilité potentielle en unité de soins intensifs. Cet article résume l’état actuel des connaissances sur la physiologie et la physiopathologie de la production de lactate et l’acidose lactique, avec une description des indications actuelles et de l’utilité de la mesure dans une unité de soins intensifs, la mention de nouvelles applications pour l’évaluation des épanchements cavitaires et un guide pour la thérapie de l’acidose lactique.

Les auteurs concluent que la mesure du lactate est une preuve diagnostique très utile, praticable au pied du lit. Elle contribue à la détection de l’hypoperfusion (la cause la plus courante d’acidose lactique chez les espèces animales) et comporte des implications pronostiques pour l’acidose lactique de type A et son traitement. Les mesures du lactate peuvent aussi s’avérer utiles pour aider à détecter ou à écarter la présence d’un épanchement septique dans plusieurs épanchements cavitaires.« 

 

Cliquez ici pour télécharger l’article complet: Lactate in Veterinary Critical Care: Pathophysiology and Management