Le diagnostic précoce et les valeurs pronostiques des concentrations de lactate sur des singes japonais présentant une dilatation aigüe de l’estomac

Nous vous présentons ci-après l’article intitulé « Le diagnostic précoce et les valeurs pronostiques des concentrations de lactate sur des singes japonais présentant une dilatation aigüe de l’estomac», écrit en anglais sous le titre original « The early diagnostic and prognostic values of blood lactate concentrations in Japanese monkeys with acute gastric dilatation », par Tohru Kimura, et publié dans Veterinary Science Development 2014; volume 4:5155

« Cette étude a pour objectif de déterminer le lien entre le taux de lactate dans le sang et les taux de pyruvate chez les singes japonais. En se basant sur ces résultats, l’auteur a voulu savoir si les valeurs du taux de lactate dans le sang chez des animaux souffrant de dilatation aigüe d’estomac, étaient utiles pour établir un diagnostic et un pronostic précoces. On a mesuré les taux de lactate sanguin et de pyruvate sur 43 singes japonais. À l’aide d’un analyseur portable de lactate, on a examiné les taux de lactate sanguin sur 4 animaux malades au début de la dilatation et après leur guérison. Les résultats ont révélé que, chez les singes japonais, les taux de lactate dans le sang présentent une corrélation linéaire avec les taux de pyruvate : y=0,7214+0,0142x, r=0,7813 (P<0,01). Au début de la dilatation, les singes présentaient des taux élevés de lactate, qui se sont maintenus élevés dans des circonstances ordinaires. Après un traitement d’urgence, leurs taux de lactate ont apparemment diminué jusqu’à la valeur de référence (P<0.05). Il est probable qu’une compression mécanique persistante de l’estomac dilaté sur la veine porte et/ou la veine cave inférieure ait obstrué le flux sanguin, provoquant une hyperlactatémie persistante du métabolisme anaérobie. L’auteur a conclu que les taux de lactate dans le sang pourraient servir d’indicateurs fiables pour le diagnostic des résultats cliniques chez les singes japonais souffrant de dilatation aigüe d’estomac. Les singes ayant présenté des diminutions importantes des taux de lactate dans le sang après le traitement ont vu leur taux de survie s’améliorer de manière considérable.« 

 

Cliquez ici pour télécharger l’article complet, écrit en anglais:

The early diagnostic and prognostic values of blood lactate concentrations in Japanese monkeys with acute gastric dilatation