Validation des analyseurs portables pour la mesure du taux de lactate L dans le sang chez les vaches laitières et les veaux

Nous vous présentons ci-après le résumé de l’article intitulé “Validation des analyseurs portables pour la mesure du taux de lactate L dans le sang chez les vaches laitières et les veaux”, écrit en anglais sous le titre original “Validation of handheld meters to measure blood L-lactate concentration in dairy cows and calves”, par O. Burfeind and W. Heuwieser, et publié dans le Journal of Dairy Science 95:6449–6456

« Chez les bovins, le lactate dans le sang est mesuré dans diverses conditions, par exemple pendant le vêlage et en cas de dystocie. À la connaissance des auteurs, aucun dispositif portable n’a été validé à ce jour pour la mesure du taux de lactate chez les vaches laitières et un dispositif portable seulement a été validé pour les veaux. Pour déterminer les taux de lactate dans le sang, les prélèvements sanguins doivent être traités avec le plus grand soin. L’utilisation de fluorure de sodium est recommandée pour inhiber la glycolyse et stabiliser les taux de lactate sanguin pendant le transport. Toutefois, son effet sur les mesures effectuées avec des dispositifs électrochimiques n’a pas été étudié. Les auteurs ont réalisé trois expériences ayant pour but l’étude des facteurs qui influent sur les mesures du lactate-L chez les vaches laitières (par exemple, différents coagulants, différentes méthodes) et la validation d’un analyseur de lactate portable (Lactate Scout, SensLab GmbH, Leipzig, Allemagne) afin de déterminer le taux de lactate-L des vaches laitières et des veaux. Dans un premier temps, les échantillons de sang de 49 vaches ont été analysés par 2 laboratoires différents. Les mesures du taux de lactate-L ont été corrélées entre les différents laboratoires, pour le plasma contenant de l’héparine de lithium (r=0,98) comme pour celui contenant du fluorure de sodium (r=0,99). Dans un deuxième temps, ces échantillons ont été analysés à l’aide de 3 méthodes [Lactate Scout, Biosen C_line (EKF Diagnostics GmbH, Barleben, Allemagne), et laboratoire commercial]. Les taux de lactate-L mesurés dans le sang hépariné n’ont pas différé entre le Lactate Scout (0,99±0,35 mmol/L), le Biosen C_line (0,81±0,26 mmol/L) ou l’analyseur de laboratoire (1,0±0,36 mmol/L). En revanche, les taux de lactate-L obtenus avec le Lactate Scout (1,85±0,66 mmol/L) dans le sang fluoré ont été supérieurs à ceux obtenus avec le Biosen C_line (0,92±0,37 mmol/L) et avec l’analyseur du laboratoire commercial (0,72±0,45 mmol/L). Pour les deuxième et troisième expériences, on a analysé des échantillons de sang de 173 vaches et 106 veaux à l’aide des 3 méthodes (Lactate Scout, Biosen C_line, et un analyseur de laboratoire commercial). Les taux de lactate-L obtenus avec les 3 méthodes ont été corrélés (vaches : Lactate Scout vs. Biosen C_line : r=0,97, Lactate Scout vs. laboratoire 1: r=0,98, Biosen C_line vs. laboratoire 1: r=0,99 ; veaux : Lactate Scout vs. Biosen C_line : r=0,97, Lactate Scout vs. laboratoire 1: r=0,98, Biosen C_line vs. laboratoire 1: r=0,99). 

En conclusion, les taux de lactate-L sanguin mesurés sur les vaches laitières et les veaux avec le Lactate Scout et le Biosen C_line comparés à ceux obtenus avec l’analyseur de laboratoire commercial comme méthode de référence se sont révélés fiables. On veillera toutefois à faire attention au choix de l’anti-coagulant utilisé pour le prélèvement des échantillons. »

Cliquez ici pour télécharger l’article complet, écrit en anglais:

Validation of handheld meters to measure blood L-lactate concentration in dairy cows and calves