Le lactate sanguin comme indicateur de la mortalité hospitalière chez les patients admis en état grave : une revue systématique

Scandinavian Journal of Trauma, Resuscitation and Emergency Medicine

Nous vous présentons ci-après l’article intitulé “Le lactate sanguin comme indicateur de la mortalité hospitalière chez les patients admis en état grave: une revue systématique ”, écrit en anglais sous le titre original “Blood lactate as a predictor for in-hospital mortality in patients admitted acutely to hospital: a systematic review”. Cet article a été écrit par Ole Kruse, Niels Grunnet et Charlotte Barfod, et publié dans le Scandinavian Journal of Trauma, Resuscitation and Emergency Medicine 2011, 19:74

« Préliminaires : L’utilisation du suivi du lactate dans le sang pour l’évaluation des risques chez les patients en état critique continue de faire l’objet de controverses. Les divergences se doivent en partie à l’incertitude sur l’intervalle de référence adéquat et si une seule prise de mesure de lactate doit être réalisée comme méthode de dépistage à l’admission à l’hôpital ou plutôt des mesures séquentielles. De plus, il n’existe pas de consensus sur la provenance de l’échantillon : sang artériel, sang veineux périphérique ou sang capillaire. L’objectif de cette étude est le suivant :

1)      Examiner les taux de lactate pour savoir s’ils sont prédictifs de la mortalité hospitalière chez des patients en état critique, autrement dit, chez des patients évalués avant leur admission à l’hôpital, dans un centre de traumatologie, aux urgences ou dans l’unité de soins intensifs.

2)      Comparer les taux de lactate dans le sang artériel, dans le sang veineux et dans le sang capillaire chez des patients en état critique.

Méthodes : Une recherche systématique a été réalisée à travers PubMed, le Registre Central Cochrane des Essais Contrôlés, la Base de Données des Revues Systématiques Cochrane, et CINAHL, jusqu’à avril 2011, pour dégager 66 articles considérés comme potentiellement significatifs ; après analyse des textes intégraux, 33 articles ont finalement été sélectionnés.

Résultats et Conclusion : La littérature qui a fait l’objet de la revue confirme le suivi du lactate dans le sang comme un outil utile pour l’évaluation des risques chez les patients admis à l’hôpital en état critique, et surtout que la tendance, obtenue par échantillonnage séquentiel du lactate, est inappréciable dans la prédiction de la mortalité hospitalière. Tous les patients présentant des taux de lactate supérieurs à 2,5 mM au moment de leur admission doivent être étroitement surveillés afin de détecter tout signe de détérioration, mais ceux présentant des taux de lactate encore plus bas doivent être soumis à une surveillance séquentielle du lactate. La corrélation entre les taux de lactate dans le sang artériel et le sang veineux s’est avérée acceptable, c’est pourquoi on encouragera l’échantillonnage veineux, puisque le risque et les inconvénients de ce procédé sont minimes pour le patient. L’importance de la thérapie guidée par le lactate doit être appuyée par davantage d’études. »

 

Cliquez ici pour télécharger l’article complet, écrit en anglais:

Blood lactate as a predictor for in-hospital mortality in patients admitted acutely to hospital: a systematic review