Corrélation du pH du sang de cordon ombilical, l’excès de bases et de la concentration de lactate mesurée avec un dispositif portable pour l’acidose foetale

Journal of Obstetrics and Gynaecology Canada

Nous vous présentons ci-après un résumé de l’article intitulé “Corrélation du pH du sang de cordon ombilical, l’excès de bases et de la concentration de lactate mesurée avec un dispositif portable pour l’acidose foetale”, écrit en anglais sous le titre “Correlation of Cord Blood pH, Base Excess, and Lactate Concentration Measured With a Portable Device for Identifying Fetal Acidosis”, par Lyne Labrecque, Mathieu Provençal, Aurore Caqueret, Bi Lan Wo, Emmanuel Bujold, François Larivière and Marie-Josée Bédard, et publié dans Journal of Obstetrics and Gynaecology Canada  2014;36(7):598–604

« Objectif : Déterminer l’efficacité des analyseurs de lactate portatifs, pour ce qui est de l’identification de l’acidose foetale, en mettant en corrélation les valeurs artérielle et veineuse du lactate constatées dans le sang de cordon ombilical et les mesures du lactate, du pH et de l’excès de bases révélées par les analyseurs du laboratoire central.

Méthodes : Nous avons mené une étude prospective en utilisant le sang de cordon artériel et veineux prélevé chez 52 femmes qui ont connu une grossesse monofoetale s’étant soldée en un accouchement à terme. Nous avons évalué la corrélation entre la concentration en lactate du sang de cordon mesurée au moyen de deux exemplaires du même appareil portatif (Lactate Plus, Nova Biomedical) et le résultat obtenu au moyen d’un analyseur du laboratoire central. Nous avons par la suite procédé à des analyses de la corrélation entre la concentration artérielle en lactate mesurée au moyen de l’appareil portatif et les valeurs artérielles du pH et de l’excès de bases.

Résultats : Nous avons constaté un pH artériel médian de 7,24 (plage: 7,05 – 7,35) et une concentration artérielle en lactate médiane de 3,7 mmol/l (plage : 1,7 – 8,8 mmol/l). Une excellente corrélation a été constatée entre les concentrations en lactate mesurées par les deux appareils portatifs (R2 artériel = 0,98 et R2 veineux = 0,98) et entre les concentrations mesurées par l’appareil portatif et par l’analyseur du laboratoire central (R2 artériel = 0,94 et R2 veineux = 0,95). Au sein de notre population, les seuils optimaux permettant de prédire un pH < 7,20 ou un excès de bases > −8,0 mmol/l ont été des concentrations en lactate de 4,9 mmol/l et de 5,3 mmol/l, respectivement, selon l’analyse de la fonction d’efficacité du récepteur. En présence d’une concentration en lactate > 4,9 mmol/l, l’appareil portatif comptait une sensibilité de 82 % et une spécificité de 90 % pour ce qui est de l’identification des prélèvements présentant un pH artériel < 7,20.

Conclusion : La concentration en lactate du sang de cordon qui est mesurée au moyen d’un appareil portatif constitue un bon facteur prédictif pour ce qui est du pH et de l’excès de bases du sang de cordon. De futures études devraient être conçues de façon à pouvoir mettre en corrélation les concentrations en lactate dans le sang prélevé sur le cuir chevelu et les résultats cliniques. »

 

Cliquez ici pour télécharger l’article complet, écrit en anglais:

Correlation of Cord Blood pH, Base Excess, and Lactate Concentration Measured With a Portable Device for Identifying Fetal Acidosis