Des taux de lactate sérique élevés peuvent prédire la mort dans les 24 heures

Nous vous présentons ci-après un extrait de l’article intitulé “ ”, écrit en anglais sous le titre original “ High Serum Lactate Level May Predict Death Within 24 Hours ” par Arnon Blum, Abd Almajid Zoubi, Shiran Kuria et Nava Blum, et publié dans Open Med. 2015; 10: 318-322

« Préliminaires : une mort subite dans les premières 24 h de l’admission à l’hôpital est un vrai défi pour les médecins en salle d’urgences. Comment diagnostiquer ces patients et prendre les mesures adéquates pour prévenir la mort subite dans les 24 heures reste une énigme. Les objectifs de notre étude ont été de trouver les facteurs indépendants qui peuvent affecter le résultat clinique dans les premières 24 heures d’admission à l’hôpital. 

Méthodes : Une étude rétrospective a été réalisée dans notre Département de Médecine sur les morts subites survenues durant les 6 dernières années dans les 24h suivant l’admission. 43 patients sont morts dans les 24h suivant l’admission ; leurs caractéristiques cliniques et biochimiques ont été comparées à celles de 6055 patients consécutifs admis à la même période mais non décédés dans les 24h suivant l’admission. Les paramètres utilisés incluaient le sexe, l’âge, la température, les critères cliniques et de laboratoire du Syndrome de Réponse Inflammatoire Systémique (SRIS), le lactate dans le sang artériel et le pH du sang artériel.

Résultats : La plupart des patients morts dans les premières 24 h étaient en choc septique avec SIRS. Ces patients étaient âgés (78,6±14,7 vs 65,2±20,2 ans [p<0,0001]), présentaient des taux de lactate plus élevés (8,0±4,8 vs. 2,1±1,8mmol/L [p<0,0001]) et un pH inférieur (7,2±0,2 vs. 7,4±0,1 [p<0,0001]). Une analyse de régression logistique a démontré que le lactate a été le paramètre indépendant le plus significatif pour prédire la mort dans les premières 24h d’admission à l’hôpital (OR 1,366 [95% CI 1,235-1,512]), suivi de l’âge (OR 1,048 [95% CI 1,048-1,075] et d’un pH du sang bas (OR 0,007 [CI <0,001-0,147]). Dans l’analyse par sexe, le pH n’a pas constitué une variable indépendante chez les femmes (seulement chez les hommes).

Conclusions : Le taux de lactate dans le sang artériel au moment de l’admission est la variable indépendante la plus significative pour la prédiction de la mort dans les premières 24 h d’admission à l’hôpital. L’âge plus avancé a aussi été une variable indépendante ; un pH bas n’a affecté que les hommes mais dans une bien moindre mesure. On suggère d’utiliser le taux de lactate dans le sang artériel à l’admission comme un bio-marqueur chez des patients admis à l’hôpital risquant un choc septique, pour l’évaluation des risques et la prédiction de mort dans les premières 24 h de leur admission. »

Cliquez ici pour télécharger l’article complet, écrit en anglais:

High Serum Lactate Level May Predict Death Within 24 Hours