Les Facteurs qui répercutent sur la lactatémie durant un test d’effort

AMD

Les lignes ci-dessous constituent l’introduction de l’article intitulé «Les Facteurs qui répercutent sur la lactatémie durant un test d’effort», écrit en espagnol par L. García del Moral, J. García del Moral, A. Rodríguez Jerez, et publié dans Archivos de Medicina del Deporte (A.M.D., Federación Española de Medicina del Deporte, Femede), vol. V – Nº 20 -1988 – Pages 375-386

 

« Durant ces dernières décennies, et parallèlement à l’évolution du sport comme phénomène social qui exige aux athlètes de plus en plus d’efforts et de temps, les sciences appliquées au sport, et en particulier la physiologie de l’effort, ont expérimenté un développement exponentiel dans leur tentative d’approfondir la connaissance du sport et face à la nécessité de mettre l’accent sur l’entraînement et sa planification.

À partir de la connaissance scientifique du niveau de condition physique et technique du sportif, nous aurons la possibilité d’agir sur tous les paramètres dégagés et d’obtenir des progrès sportifs tout en évitant les risques que peut comporter la pratique sportive mal planifiée. Toutefois, il n’existe pas de méthode universelle pour l’évaluation conjointe de tous les éléments qui entrent en jeu dans la condition physique (comme la force, la résistance, etc.).

Dans l’évaluation fonctionnelle, il nous faut avoir recours à l’analyse individualisée des facteurs qui répercutent sur l’adaptation de l’organisme à l’effort à l’aide de tests d’effort. En ergométrie, des tests spécifiques sont utilisés pour la mesure de paramètres physiologiques et biologiques spéciaux, et pour obtenir des informations sur le niveau de condition physique, autrement dit, sur la participation de substrats métaboliques déterminés à l’approvisionnement en énergie destinée à la contraction musculaire.

La détermination de l’acide lactique dans le sang s’est révélé une méthode très utile, pratique et simple, qui permet de quantifier la réponse métabolique à l’effort. Ce paramètre peut être analysé à partir d’échantillons de sang artériel ou veineux, ou de manière moins agressive à partir de micro-échantillons de sang de 20 à 50 ml, durant des tests ergométriques ou après un entraînement ou une compétition. La détermination du lactate par ergométries sur cycloergomètre ou sur tapis roulant permet de définir la limite de la performance aérobie individuelle, le dénommé « seuil anaérobie ». En connaissant ce seuil et la fréquence cardiaque (FC), nous pouvons, facilement et sûrement, régler les intensités des entraînements dans les sports à haut rendement comme dans la rééducation de malades. La détermination des taux de lactate nous permettra d’évaluer la limite de la performance sportive de manière beaucoup plus précise qu’avec d’autres méthodes, à partir d’essais en laboratoire ou sur le terrain, ou à l’aide de tests spécifiques à chaque sport. »

 

Cliquez ici pour télécharger l’article complet, écrit en espagnol: Factores que afectan a la lactatemia durante un test de esfuerzo